Nouvelles locales

    La betterave est avec la pomme de terre et le chicon un symbole de la culture locale. Les Hauts-de-France sont à la fois les premiers producteurs de betterave à sucre, et la région qui compte le plus d’obèses. Vous ne connaissez peut-être pas le nom de Tereos mais vous connaissez celui de Béghin-Say, sa marque de sucre. Alors que la multinationale affichait fièrement sa mobilisation dans la production de gel hydroalcoolique, elle tuait toute trace de vie dans l’Escaut suite à son rejet accidentel, le 9 avril dernier, de 100 000 m3 d’eau contaminée. L’occasion pour Renart de dérouler les nuisances de cet industriel sucrier, des vastes plaines de Picardie aux plantations amazoniennes de canne transgénique.

Nouvelles globales

    Pour mémoire et pour nos lecteurs du futur – lors de la prochaine pandémie -, voici trois points d’acquis.
    1° L’État français a vendu à l’État chinois des laboratoires et des technologies de cauchemar, dont le laboratoire P4 de Wuhan. 2° Ces laboratoires et ces technologies permettent – entre autres – de manipuler des virus naturels et d’accroître leur dangerosité. 3° De tels laboratoires sont de plus en plus nombreux dans le monde. Des virus s’en échappent constamment. Nous vivons un état de contamination virale perpétuel (saviez-vous que le H1N1 est devenu notre grippe saisonnière ?), ponctué de pics dont n’importe lequel pourrait emporter une partie de l’humanité.

Histoire & Culture

    Nous savons tous qu’il y a 36 000 communes en France et tous, nous connaissons le nom de la Commune, l’insurrection populaire parisienne de 1871. Certains ont même entendu parler des communes révolutionnaires issues de la prise de la Bastille. Mais pour connaître l’origine des communes, il faut remonter dans les Flandres, vers l’an mil, à l’essor des bourgs (burg), quand les bourgeois, marchands et artisans, unis entre égaux par des serments d’entraide et d’amitié, résolvaient de s’administrer eux-mêmes, arrachant leurs franchises (leur liberté) au prix d’âpres luttes contre les pouvoirs cléricaux et seigneuriaux. C’est alors qu’ils inventent cette commune, qui a depuis inspiré tant de révolutionnaires, socialistes, utopistes, anarchistes. Mais aussi les récupérateurs industrialistes, saint-simoniens libéraux ou communistes, et jusqu’aux actuels technocrates de la « métropole ».

  • Vous savez bien sûr que le Nord, de la mer aux Ardennes, de la Somme à… à quoi d’ailleurs ? a longtemps fait partie des Flandres et de ces pays, bas et vagues, qui, de Groningue en Picardie, ne cessent de s’unir et se désunir depuis vingt siècles, comme terre et mer au gré des marées. Mais saviez-vous que c’est d’ici, au moyen âge, qu’était partie la révolution agricole qui bouleversa l’Europe ? Puis cette révolution industrielle qui conquit l’Angleterre avant de gagner le monde ? Oui, oui, d’ici. Entre Arras et Amsterdam.

  • Jacques Luzi a lu pour nous La Philosophie devenue folle de Jean-François Braunstein, une critique parfois drôle de ce qu’on appelle en philosophie le "postmodernisme". Pour Braunstein, la « philosophie devenue folle » correspond à l’ensemble des « ratiocinations politiquement correctes » issues de différents courants de la philosophie contemporaine, d’origine anglo-saxonne, d’inspiration utilitariste ou postmoderniste, unis dans la même « volonté déterminée d’effacer, au sens strict, toutes les frontières. »