Nouvelles locales

    Après le textile et la grande distribution, la famille roubaisienne réunie autour de Gérard Mulliez investit fort dans le photovoltaïque. Sa multinationale Voltalia arrache déjà dans vingt pays la terre aux paysans pour imposer ses hectares de panneaux solaires. Partout où elle s’implante, du Brésil à l’Aveyron, des voix s’élèvent contre cette « transition énergétique » qui dévore et défigure forêts, bocages et pâturages. A l’artificialisation des terres par ses centres commerciaux et usines renouvelables, la Famille répond par des protéines de laboratoire et des serres automatisées. A chaque problème, sa fuite en avant, pilotée par le fonds d’investissements familial Creadev. Voilà la « Troisième révolution industrielle » initiée dans la région par les Verts il y a dix ans, et amplifiée par Xavier Bertrand à leur suite.

  • Depuis le 10 juin et pendant un mois, chaque habitant est invité à remplir, seul derrière son écran, le registre numérique concernant la « Demande d’autorisation modificative au titre de la loi sur l’eau de la ZAC Saint-Sauveur ». En résumé : à donner son avis sur les « impacts » de la piscine, après lecture – pénible – d’une étude de 148 pages d’une rebutante technicitude, amendée suite à notre procès gagné au Tribunal administratif. Avant de se coltiner « contexte hydrogéologique », « substratum » et autre « niveau piézométrique », avant de s’enfermer dans des débats d’experts, faisons de la politique : discutons l’utilité sociale du futur complexe événementiel et sportif.

  • Ce dimanche 5 juin, un groupe de Chimpanzés du futur sont intervenus à l’exposition transhumaniste « Novacène » qui se tient à la Gare Saint-Sauveur. Ils ont arpenté l’exposition avec leurs masques et distribué un tract lu à voix haute. Les vigiles ont été vigilants et ont expulsé les chimpanzés du zoo, non sans une fermeté frisant l’agressivité.

Nouvelles globales

    Amalgamer « transition numérique et écologique », soutenir qu’il faut jeter davantage d’huile sur le feu et accélérer encore cette mutation machinale qui a embrasé le monde pour éteindre l’incendie, c’est insulter de toute sa morgue les victimes de la fournaise.
    En attendant la traduction des coupables devant le tribunal de l’histoire, ce sont les innocents que la justice immanente frappe indistinctement : forêts, glaciers, animaux et simples Terriens, vivant par choix ou par naissance à l’écart du Cauchemar climatisé (Henry Miller, 1945).
    Voici quelques éléments du réquisitoire dressé par Pièces et main d’oeuvre à propos de la récente visite de Macron et de la nouvelle pluie de milliards déversée sur la nouvelle fabrique de puces de STMicroelectronics.

  • La Quadrature du net (QDN), association « pour un Internet libre, décentralisé et émancipateur » (tendance « RGPD »), était dans le Nord avec sa « Caravane de la Technopolice », afin d’alerter les citoyens sur les technologies de surveillance de masse dans l’espace public, et de lancer contre celles-ci une plainte collective. Quoi que prétendent la QDN et ses experts, l’« Internet libre » et le « numérique inclusif » ne seront jamais qu’un oxymore et un pléonasme. Examen d’une escroquerie en association citoyenne.

  • Atmo ou Airparif, ces noms surgissent dans la presse à chaque pic de pollution. Ce sont les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air. Elles se présentent comme « impartiales » et « indépendantes ». Depuis 2009, la Commission européenne menace régulièrement l’État français pour son inaction en matière de qualité de l’air. Si les responsabilités sont multiples, observons l’inaction particulière de ces associations de surveillance.

Histoire & Culture

  • Renaissance, Eldorado, Utopia... Lille aime décidément le XVI° siècle, ce siècle même où germèrent les premières conceptions utopiques – que ce soit l’Utopie de Thomas More ou la Cité du soleil de l’Italien Tommaso Campanella. A-t-on affaire à une récupération fallacieuse des idéaux utopiques ? Ou y a-t-il à l’arrière-plan un projet cohérent ? Qu’est-ce qui, chez ces premiers utopistes, inspire tant Martine Aubry et Lille 3000 ?

  • Si l’Angleterre est à compter des années 1760 le « lieu classique du capitalisme » (Marx) ; la Belgique est au XIX° siècle la deuxième puissance industrielle du monde. Mêmes révoltes et mêmes résistances ouvrières contre cette même « révolution ». Les travailleurs belges multiplient les bris de machines jusqu’à donner le coup d’envoi de la Révolution nationale, en 1830. Un pays né d’une révolte « luddite » ?