Nouvelles locales

  • Ce jeudi 18 février se tenait l’audience des 360 fausses signatures repérées sur les listes d’émargement des municipales 2020 à Lille. Martine Aubry l’avait remporté de 227 voix, sur 39 000 votants, face au candidat des Verts. Le rapporteur public a balayé un à un les griefs des deux listes perdantes, faisant valoir son « orthodoxie » : les preuves des fausses signatures ont été apportées après le délai de cinq jours. Mais alors... il reconnaît qu’il y a bien au moins 360 fausses signatures ! Ce que l’avocat de Martine Aubry ne conteste d’ailleurs pas.

  • Ce que vous lirez ici à propos des ravages du pneu, de ceux de Firestone-Bridgestone en particulier, vous ne l’aurez lu ni dans la presse, ni dans les discours politiques – encore moins dans la littérature patronale ou syndicale. Dénoncer la nocivité de ces emplois quand s’annoncent 35 000 licenciements pour cause de Covid serait aussi malvenu que de détailler les nuisances d’une usine qui ferme. Ce n’est jamais le lieu ni le moment.

Nouvelles globales

    Faut-il sauver la culture ? Faut-il sauver les professionnels du secteur de la culture ? Faut-il sauver la culture des professionnels du secteur ?
    La culture populaire est vraiment vulgaire pour les professionnels de la culture et leur ministère de tutelle qui préfèrent « déconstruire » dans toutes sortes d’expérimentations liant Art, Science et Technologie, jusqu’à mettre en scène les dernières idées postmodernes et transhumanistes. Dans l’article qui suit, récemment publié par la revue Écologie & Politique, vous retrouverez des hommes-machines (comme Dorothée Smith venue du Fresnoy) et des spectacles-machine (ceux de Christophe Rauck, Julien Gosselin et Tiphaine Raffier présentés au Théâtre du nord) livrant un imaginaire au service du monde-machine (celui d’Euratechnologies). Ce sont juste quelques exemples tirés de la métropole lilloise, mais n’importe qui peut faire la même chose chez lui.

  • En 1892, Henri Carrette inaugurait à Roubaix le « socialisme municipal ». En 2014, Piolle lançait de Grenoble l’écologisme métropolitain. Les Verts sont désormais à la tête de neuf grandes villes françaises parmi les plus ravageuses. Quelles sont leurs propositions concernant le développement urbain et les politiques d’attractivité ? Les métropoles seront technologiques et verticales, mais bienveillantes et inclusives. Voici les intentions et C.V. de sept d’entre eux.

  • Pour mémoire et pour nos lecteurs du futur – lors de la prochaine pandémie -, voici trois points d’acquis. 1° L’État français a vendu à l’État chinois des laboratoires et des technologies de cauchemar, dont le laboratoire P4 de Wuhan. 2° Ces laboratoires et ces technologies permettent – entre autres – de manipuler des virus naturels et d’accroître leur dangerosité. 3° De tels laboratoires sont de plus en plus nombreux dans le monde. Des virus s’en échappent constamment.

Histoire & Culture

    Les huguenots, émigrés protestants de France, furent parmi les plus actifs de cette classe de bourgeois, qui, du XVIe au XVIIe siècle, déclenchèrent aux Provinces-Unies des Pays-Bas, puis au Royaume Uni, aux Etats-Unis, en Europe et dans le monde entier, un séisme philosophique, politique, économique dont l’importance, tel un raz de marée né loin des côtes, ne se révéla qu’à la fin des guerres napoléoniennes, avec la « révolution industrielle ». « Toutes ces nations, nous dit Zweig, doivent la plupart de leurs succès politiques à l’influence éducative de l’austère ministre de Genève. » Comprenez Jean Calvin, natif de Noyon, en Picardie. Voici un bref aperçu de ces implacables fanatiques du profit et du progrès